top of page

La Pastorale oblate de proximité au Cameroun ou l’appel du Pape François à l’occasion de la 32ème Journée mondiale du Malade du 11 Février 2024




Le pape François adresse un message à l'Eglise et au monde à l'occasion de la journée mondiale du malade sous le thème “Il n’est pas bon que l’homme soit seul ». Soigner le malade en soignant les relations.” La journée se célèbre le 11 Février 2024. En gros, François nous rappelle que les malades dans leurs multiples visages ont besoin de notre proximité. Nous avons été créés pour la communion, nous sommes faits pour être ensemble. D'où l'appel à prendre soin de nos relations.

 

Ce message fait écho de la vaste pastorale des malades que mènent les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée. Spécialistes des missions difficiles, on rencontre souvent des cas compliqués. Des malades qui vivent seuls et n’ont personne, d’autres n’attendent que le jour de leur mort. Les Oblats appliquent déjà le message du pape qui nous invite à soigner nos relations. Les Oblats se font justement proches du peuple dans leur mission. Lisez cet extrait de du message du Pape François pour la journée mondiale du malade.

 

Extrait du message du Pape François pour la 32ème Journée mondiale du Malade


“Frères et sœurs, le premier soin dont nous avons besoin dans la maladie est une proximité pleine de compassion et de tendresse. Prendre soin de la personne malade signifie donc avant tout prendre soin de ses relations, de toutes ses relations : avec Dieu, avec les autres – famille, amis, personnel soignant –, avec la création, avec soi-même. Est-ce possible ? Oui, c'est possible et nous sommes tous appelés à nous engager pour que cela devienne réalité. Regardons l'icône du Bon Samaritain (cf. Lc 10, 25-37), sa capacité à ralentir son rythme et à se faire proche, la tendresse avec laquelle il soulage les blessures de son frère souffrant.

 

Rappelons-nous cette vérité centrale de notre vie : nous sommes venus au monde parce que quelqu'un nous a accueillis, nous sommes faits pour l'amour, nous sommes appelés à la communion et à la fraternité. Cette dimension de notre être nous soutient particulièrement dans les moments de maladie et de fragilité, et c'est la première thérapie que nous devons adopter tous ensemble pour guérir les maladies de la société dans laquelle nous vivons.

 

 À Vous qui vivez la maladie, qu'elle soit passagère ou chronique, je voudrais dire : n'ayez pas honte de votre désir de proximité et de tendresse ! Ne le cachez pas et ne pensez jamais que vous êtes un fardeau pour les autres. La condition des malades nous invite tous à freiner les rythmes exaspérés dans lesquels nous sommes plongés et à nous redécouvrir.

 

Les malades, les fragiles, les pauvres sont au cœur de l'Église et doivent aussi être au centre de nos attentions humaines et de nos sollicitudes pastorales. Ne l'oublions pas ! Et confions-nous à la Très Sainte Vierge Marie, Santé des malades, pour qu'elle intercède pour nous et nous aide à être des artisans de proximité et de relations fraternelles.”

 

(Rome, Saint-Jean-de-Latran, 10 janvier 2024)


Les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée et la pastorale intense des malades au Cameroun

Vous avez sur cette image le père Aziz Yundula en prière pour administrer le sacrement des malades a une vieille dame. Cette dernière vit dans des conditions précaires et n’a personne pour lui venir en aide.

 

Les missionnaires Oblats de Marie immaculée sont les spécialistes des missions difficiles. Ils mènent une pastorale des malades intense. Il y a dans nos champs pastoraux des gens qui vivent dans des conditions extrêmement difficiles. Il n'y a pas d’eau, pas d'électricité. L'école est parfois très loin et les enfants étudient dans des conditions précaires.

 

Les personnes malades, notamment les personnes âgées, s'en sortent difficilement. Elles sont parfois seules, abandonnées à elles même et, faute de moyens financiers, elles succombent. Les Oblats, selon leurs moyens font ce qu’ils peuvent mais c’est insuffisant. C’est pourquoi nous implorons votre soutien multiforme.










8 vues0 commentaire
front.png
bottom of page