top of page

208 ans de vie communautaire Oblate : Enquête sur les 4 secrets d’une vie Communautaire épanouie



25 Janvier 1816-25 Janvier 2024 ; 208 ans de vie communautaire Oblate. Il y a exactement 208 ans en France, la toute première communauté Oblate se mettait ensemble pour commencer le grand rêve devenu réalité. A l’occasion de ce 208ème anniversaire de vie communautaire oblate, nous avons mené une enquête auprès de quelques anciens pour déceler les secrets d’une vie communautaire épanouie pour une pastorale efficace. Le père Jovita Awuzieke, OMI est membre de la communauté oblate de la paroisse Christ-Sauveur de Bangue, avec 25 ans de vie religieuse et 18 ans de vie sacerdotale partage d'expérience missionnaire et pastorale. Il nous livre les secrets.



Les 4 secrets d’une vie communautaire oblate épanouie

Premièrement, la mission est confiée à la communauté et cela doit être une source d'encouragement pour tous. C’est comme Oblats en communauté que nous allons en mission et la mission est confiée à la communauté. Cela révèle que même si les Oblats sont en parfaite collaboration avec le diocèse où ils exercent le ministère, ils restent Oblats. Ils ont un charisme particulier et ont un plus à apporter à l'Église.

La deuxième valeur ici mentionnée est la vie de prière. Selon le père Jovita, “impossible d’être un Missionnaire Oblats de Marie Immaculée sans une vie intérieure. » D’où il est essentiel de ménager un espace de prière dans les communautés. Il est essentiel d’avoir un lieu où l’on se retrouve à un moment donné de la journée, ensemble devant le Seigneur. La vie de prière intérieure nous rapproche de Dieu et nous permet de transmettre fidèlement l’Evangile aux fidèles du Seigneur.

Le troisième point est la rencontre communautaire. Il s’agit de pouvoir s’asseoir avec le(s) confrères(s) pour établir ensemble le programme et la vie ensemble, mais aussi pour l’évaluer. Il faut s’asseoir une fois par mois pour évaluer l’activité missionnaire, pour planifier, dialoguer, etc.

Le quatrième secret d’une bonne vie communautaire oblate est la transparence financière. L’argent est le nerf de la guerre dit-on souvent. Lorsqu’on s’assoit pour la rencontre communautaire, les finances ne doivent pas être un sujet tabou. Il faut en parler en toute liberté, clarté et transparence. La santé et la clarté financière participe de l’épanouissement de tous, tout en dissipant les suspicions. La vie matérielle a toujours un impact sur la vie pastorale. Lorsque la communauté se porte bien financièrement, la vie pastorale rayonne. Lorsque chacun se sent à l'aise, aimé, et considéré, cela a des impacts positifs sur la pastorale.



Dans notre vie communautaire oblate, on rencontre souvent des défis traumatisants

Ce qui précède dresse le portrait d’une vie communautaire et missionnaire bien épanouie. Toutefois, que ce soit en communauté ou en mission, on rencontre aussi des difficultés. Le père Jovita raconte ici l’une des pires difficultés de son ministère :

“Je n’oublierai jamais cette expérience où j’ai été cambriolé trois fois dans cette même paroisse Christ-sauveur de Bangue. A la suite d’une fête des récoltes, le lendemain on a été braqué par des bandits. Nous avions récolté une grosse somme d’argent et cet argent était destiné à la construction de notre église paroissiale. Mais les bandits nous ont attaqué aux environs de minuit et ils nous ont dépouillé de tout ce que nous avions. Heureusement, une bonne partie de cet argent avait déjà été envoyé à la procure. Qu’à cela ne tienne, on a été traumatisé de cette manière deux fois de suite. Et la troisième fois, cela a été une blessure profonde que je ne pouvais pas oublier, j’ai failli jeter l’éponge mais le vœu de persévérance m’a beaucoup soutenu.”

Gloire à Dieu pour la persévérance du Père Jovita. Ce dernier continue d’ailleurs en partageant sa joie de voir une église debout, église que la communauté paroissiale vient d’intégrer. Mais la construction n’est pas achevée, beaucoup reste à faire.

Au demeurant, Nous élevons une pensée pieuse pour tous ces oblats vivant dans des missions difficiles, et pour tous les oblats vivant seuls Afin que la grâce du Seigneur par l’intercession de saint Eugene de Mazenod et des bienheureux Oblats les accompagne Toutefois, tous les missionnaires sont invités à assimiler les valeurs susmentionnées, car elles sont le gage d’une vie Oblate réussie. C’est donc un appel a une conversion constante


69 vues0 commentaire
front.png
bottom of page